Faune

Pour l’observer, il suffit de regarder vers les lumières à la tombée de la nuit ; son passe-temps favori, chasser les papillons

Autour du gîte vivent plusieurs clans de makis, les lémuriens endémiques à Mayotte. Ils sont assez sauvages, néanmoins étant très gourmands ils descendent manger presque dans vos mains. Moments d’émotions pour les petits et les grands.

Tout au long de la journée et plus particulièrement en fin de journée vous pourrez admirer l’envol et le survol des ses mammifères particuliers.

A la sortie de terre des petits, les familles pullulent sur le gîte (février). On les entend tous les soirs fouiller sous les feuilles mortes.

Si vous êtes observateur, vous en verrez dans les arbustes du gîte. C’est une espèce protégée.

Cantonné aux lisières des forêts sempervirentes et des bosquets et plantations, au dessus de la courbe de niveau des 200 m. Il est endémique de Mayotte.

Endémique des comores, et de l’île d’Aldabra. C’est une espèce protégée.
Taille moyenne, une trentaine de centimètres, coloration générale bleue, tête blanche avec un cercle orbital rouge. C’est un oiseau arboricole.

Plusieurs éperviers nichent tout près du gîte, puisque on peut en observer souvent sur les branches, et sur les balustrades au cœur du gîte.

... sont encore à observer, et pas des moindres: vous pourrez  voir le Souimanga de Mayotte, ressemblant à un colibri, deux cardinaux (foudi) différents, celui de Mayotte et celui de Madagascar, le moucherolle, roux ou blanc et avec une longue queue à deux plumes blanches, ou encore le zosterops de Mayotte, jaune et "à lunettes".